Blogue et nouvelles

Porteur d'espoir

Article_blogue_2018_Vicent_Boisclair_Itin’ERE_mon_carnet_de_voyage_direction_l’action!_couv

Itin’ERE : mon carnet de voyage direction l’action !

11 octobre 2018 | Par Vincent Boisclair
Porteur d'espoir

Récipiendaire du prix Porteur d’espoir 2018 du Jour de la Terre, en collaboration avec ENvironnement JEUnesse et les Établissements verts Brundtland, Vincent est le porteur d’un projet des plus inspirants. Après la Semaine de la joie à l’Université de Sherbrooke et la tournée québécoise des écoles Itin’ERE, il poursuit sa mission de contribuer à un environnement plus sain en vous présentant à vous comment passer à l’action…


Rappelons-nous, comme le disait mon dernier texte, qu’il peut être ardu d’agir en environnement, notamment à cause des enjeux difficiles à cerner et diversifiés, en plus d’être complexes. Cela peut en faire figer plus d’un, dont moi-même ! Confronté à cette situation, il est facile de fuir le sujet. Mais, pouvons-nous réellement nous permettre de faire cela ? Je ne crois pas ! C’est pourquoi il est temps de tracer notre route vers l’action !

Prendre la route vers l’action environnementale

Mais… comment peut-on faire ? Est-ce qu’il y a une recette qui nous permettrait de griller les problèmes et de faire frire l’inertie? Pour l’instant, le site de Ricardo ne nous offre pas encore cette option… C’est pour cette raison qu’en attendant, j’ai cofondé un atelier d’éducation relative à l’environnement, Itin’ERE, qui favorise le chemin vers l’action. Ce chemin n’est peut-être pas une recette, mais plutôt un voyage !

Cet atelier, nous l’avons basé sur 5 petites questions toutes simples. Quoi ? Pourquoi ? Comment ? Qui? Et moi/nous ? C’est exactement ces 5 questions que mon collègue et moi avons posées à plus de 1000 élèves du primaire à travers le Québec. Je vous invite donc à prendre la route vers les 5 questions d’Itin’ERE !

Quoi ? – Choisir notre destination

Avant de nous envoler, il nous faudra définir vers où nous souhaitons aller. Par exemple, nous demandions aux élèves ce qu’était la nature.Cette question, si banale, a déjà créé des conflits dans certaines classes! À Trois-Rivières, je me rappelle avoir dû diviser un groupe en deux afin de permettre aux élèves de s’écouter! D’un côté, il y avait ceux croyant que la nature c’était « tout » et de l’autre côté ceux croyant que c’était « tout ce qui n’avait jamais été transformé par l’humain ». Cette question est donc légèrement plus complexe qu’on peut le croire!

Nous avons cependant une destination : la NATURE ! il faut maintenant faire la liste de ce que nous souhaitons visiter dans notre périple. Dans ce cas, ce pourrait être la forêt, les rivières, les insectes, l’air, les humains, etc.

Article_blogue_2018_Vicent_Boisclair_Itin’ERE_mon_carnet_de_voyage_direction_l’action!_1

Pourquoi ? – Ce que nous allons visiter

Malheureusement, dans un premier voyage, il est peut-être difficile de visiter l’ensemble de ces attraits… C’est pour cette raison que nous pouvons essayer de classer ces éléments en ordre d’importance. Cette étape nous amène à nous poser la question, pourquoi est-ce que nous voulons voyager ?

À New Richmond, des élèves avaient soulevé les 5 mêmes éléments de l’exemple plus haut au sujet de la nature. Une grande question est venue à l’esprit de plusieurs d’entre eux : est-ce que l’humain est important ? Où le classer lorsque nous parlons de la nature ? La réponse, différente pour plusieurs, peut en dire très long sur la façon dont nous allons agir en environnement ! Gardons en tête que de nombreux chemins sont bons

Article_blogue_2018_Vicent_Boisclair_Itin’ERE_mon_carnet_de_voyage_direction_l’action!_2

Comment ? – Choisir son véhicule

Ici, ce n’est plus de la philosophie. Il est temps de se préparer à prendre la route ! Ainsi, quel véhicule allons-nous choisir pour nous rendre aux éléments importants que nous avons déterminés à l’étape du « Pourquoi » ? À Rivière-au-Renard en Gaspésie, les élèves avaient classé les poissons comme la chose la plus importante selon eux. Ainsi, la surpêche leur faisait peur… Leur solution : limiter cette activité.

Qui ? – S’accompagner

Ensuite, demandons-nous : qui pourrait rendre ce voyage réaliste ? Lorsque nous prenons l’avion, nous trouvons un pilote pour nous mener à bon port. C’est la même chose pour passer à l’action !

Une élève de Montréal avait remarqué que les entrées de bus étaient souvent glacées près de son école, ce qui empêchait plusieurs de ses camarades de prendre le transport en commun. À elle seule, elle se doutait qu’elle ne pouvait pas remédier à la situation… mais elle a su nommer l’élu de son arrondissement comme personne-ressource pour le déglaçage !

Et moi/nous, que pouvons-nous faire ? – En route vers l’aventure !

Cette même élève de Montréal avait soulevé la possibilité de faire une pétition à son école demandant le déglaçage des arrêts de bus. Elle voulait ensuite l’envoyer à son maire d’arrondissement et aux médias ! Cette jeune fille est la preuve que nous pouvons agir en comprenant les retombées que nous souhaitons ! Rendu à cette étape, vous voyagez, votre créativité est la seule limite à votre action.

Article_blogue_2018_Vicent_Boisclair_Itin’ERE_mon_carnet_de_voyage_direction_l’action!_3

Enfin, nous avons une destination, ses attraits, un véhicule, des camarades de route et surtout une infinité de choses à faire pour ce voyage. Cette route est un outil pour ne plus figer. N’attendez pas le moment parfait avant de partir à l’aventure… Ça n’arrivera pas. L’amélioration est l’idéale de l’imperfection. C’est de cette façon que mon collègue et moi avons lancé Itin’ERE, et c’est à partir de là que des milliers d’élèves du primaire ont créé des solutions à travers le Québec et c’est ainsi que vous pouvez partir vers l’action! Alors, quelle sera votre destination ?



Porteur d'espoir 2018

Vincent Boisclair

Étudiant du Programme d'éducation internationale et de sport-étude au secondaire, Vincent est ensuite allé en Australie afin d’explorer une diversité de projets en relation avec ses valeurs. À son retour, il souhaitait militer pour la défense des droits humains ainsi que pour un environnement sain. Il a alors apporté son aide au comité d’écologie et d’actions sociales du Cégep de Victoriaville. L’année suivante, il se présentera à son association étudiante et par la suite à une association étudiante nationale. Finalement, lors d’un baccalauréat en études de l’environnement à l’Université de Sherbrooke, il s’impliquera énormément dans divers projets tel que : La Coopérative la Déraille, Ruche Campus et la radio CFAK. Il a également fondé la Semaine de la joie, le comité frigo FreeGo à l’UdeS et l’atelier itinérant Itin’ERE.

Voir tous les articles...


Partagez vos commentaires





Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org