Blogue et nouvelles

Trucs et astuces

comment_parler_du_climat_aux_tous_petits_claire_dupuy_2

Comment parler d’environnement à ses enfants – Récit de mamans [3/3]

20 mars 2019 | Par Claire Dupuy
Trucs et astuces

Pas toujours facile d’élever des enfants dans un monde faisant face à des crises environnementales multiples et de leur faire prendre conscience du besoin d’agir. À chaque âge, ses méthodes ! À travers le récit de leurs expériences, les Mamans du Jour de la Terre ont accepté de nous partager leurs conseils pour aborder la question de manière efficace et sereine !


PARLER DU CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX TOUT-PETITS (SANS LEUR FAIRE PEUR) PAR CLAIRE DUPUY

Oui c’est vrai, le climat est pour le moins anxiogène. Le tic-tac de l’horloge qui nous rapproche un peu plus de la catastrophe climatique n’a rien de rassurant… Mais heureusement, il y a eux ! Nos petites têtes blondes qui feront et vivront le monde de demain, et qui, malgré leur jeune âge, sont capables de faire preuve d’une maturité incroyable sur ce sujet ! Je vous partage ici quelques pistes pour aborder la question avec vos enfants. Vous verrez, rien d’incroyable, plutôt du bon sens en fait, mais la méthode a fait ses preuves ! Vous vous en doutez, nous ne l’avons pas assis sur une chaise pour lui dire « mon petit Lou, la planète se réchauffe, les baleines meurent et les forêts brûlent, donc tu comprendras que nous devons arrêter les bains tous les jours ! ». Grâce à de nombreuses discussions qui partent toujours de sujets très banals, nous avons réussi à le sensibiliser à son rythme.

Il n’ y a pas d’âge pour parler planète !

Et oui… il n’est jamais trop tôt ! Je dirais même plus, commencez le plus tôt possible ! Dès que votre petit est capable de vous faire ses premiers raisonnements (vers 2 ans et demi), et que son vocabulaire s’enrichit, commencez à lui faire prendre conscience des services que nous rend la nature à travers de belles histoires. L’importance des arbres, notion complexe pour un enfant en poussette ? Pas forcément ! Lors de la traditionnelle promenade au parc, votre enfant voudra certainement regarder l’oiseau qui fait du bruit. Saisissez l’occasion pour arrêter la poussette et prendre le temps d’observer l’oiseau… dans son arbre ! Vous pouvez raconter que l’oiseau aime sa maison. Plus tard vous vous promenez dans la rue avec votre poussette et il fait très chaud. Vous décidez de vous mettre au frais dans un parc, à l’ombre des arbres. Vous arrêtez la poussette et là, vous lui faites remarquer cette chose assez banale : « Comme on est bien sous les arbres, il fait bon et frais, on se sent mieux ! ». (Message stocké dans le disque dur de votre enfant : quand il fait chaud, il nous faut des arbres, c’est aussi la maison des oiseaux = les arbres c’est bien utile… vous suivez ?).

comment_parler_du_climat_aux_tous_petits_claire_dupuy_6

En fait, toutes les petites choses simples de la vie vous aideront à démarrer sa prise de conscience. Montrez-lui simplement la beauté de la nature qui l’entoure et comme elle peut être utile aux animaux (que les enfants aiment tant) et à nous les hommes. À son jeune âge, c’est déjà beaucoup !

Surfez sur sa curiosité naturelle !

Les enfants sont dotés d’une qualité incroyable : leur curiosité ! Et on peut dire qu’elle est vraiment à toute épreuve ! Elle les aide à appréhender le monde et à se forger leur opinion sur les choses. Notre challenge à nous, les parents, est de répondre le mieux possible aux interminables « pourquoiiiiiiiiiii ? », et quand votre petit vous demandera pourquoiiiii il y a 3 poubelles à la maison, n’essayez pas de faire diversion. Au contraire, foncez sur l’occasion ! Oui il y a trois poubelles, parce que les déchets de la maison ne vont pas au même endroit, parce que souvent on peut les réutiliser, donc ils doivent être traités différemment. Vous pouvez par exemple en profiter pour lui mentionner que la fabrication du plastique nuit beaucoup à la nature (Maman c’est quoi nuire ? Ha zut…! ). Selon l’âge de votre enfant, votre explication pourra s’étoffer. Mais dès trois ans, vous pouvez lui raconter avec des mots simples, qu’on trouve du plastique dans la mer, que les animaux marins le mangent, ce qui est très mauvais pour leur santé, et donc que c’est important que le plastique soit mis dans la bonne poubelle ! Votre enfant va intégrer progressivement que des solutions existent et comprendra chaque jour un peu plus comment les mettre en œuvre, en vous posant des questions et en vous observant !

Restez cohérent !

Vous verrez qu’à ce jeu là, les enfants sont très bons ! Rapidement votre petit va devenir très impliqué dans sa lutte contre la pollution (il est même possible, que comme notre petit bonhomme, votre enfant se mette à ramasser spontanément des déchets trouvés dans les parcs…). Gardez en tête que le modèle et le porte-parole des solutions dont nous parlions plus haut, c’est vous les parents ! N’oubliez pas non plus que vous êtes quotidiennement passé au scanner de ses petits yeux qui vous observent ! Quand vous aurez commencé à aborder de plus en plus en plus de sujets, par le biais du jeu des observations, votre enfant risquera un jour de pointer du doigt certaines incohérences chez vous. Autrement dit, si un jour vous avez besoin d’acheter une bouteille en plastique, vous aurez intérêt à avoir des arguments solides !

Attention aux images catastrophe

Nous pourrions être tentés de montrer à nos enfants des « images catastrophes » (l’ours polaire affamé, une ville grise de pollution …). Bien sûr, c’est la réalité, mais elle est très traumatisante pour un jeune enfant. Abordez les choses sous l’angle du positivisme est selon moi primordial pour un tout petit.

comment_parler_du_climat_aux_tous_petits_claire_dupuy_3

Il aura le temps de voir ces images, et n’oublions pas que l’enfant possède une autre belle qualité, l’optimisme pur. Ne brisons pas cela, car vous serez bien d’accord pour dire que ce trait de caractère sera nécessaire dans les prochaines années. Montrez-lui la maman ours blanc jouant avec ses petits… ça sera bien plus efficace !

Faire maison !

Notre système de consommation est l’un des principaux responsables du réchauffement climatique. Résister à la pression de surconsommer est un vrai défi pour les parent. Il ne faut pas hésiter à expliquer à votre petit que les choses dans les magasins viennent souvent de très loin. Vous pouvez aborder de façon très simple des tonnes de notions, de la géographie, au mode de transports ou encore aux matériaux utilisés. Vous verrez qu’en peu de temps, c’est votre enfant qui vous demandera : « et ça, ça vient d’où ? ».

La meilleure alternative à tout cela, c’est de faire soi-même quand c’est possible ! Souvent ce moment de plaisirs partagés en famille provoque fierté et économies ! À Noël, par exemple nous avons décidé de ne pas acheter de décoration venue du « royaume de très très loin », souvent en plastique. Nous avons fait notre propre décoration à base de pâte à sel, de pompons de laine et de petits biscuits… Un vrai moment de bonheur !

comment_parler_du_climat_aux_tous_petits_claire_dupuy_5

Pour terminer, je ne peux que vous conseiller d’émerveiller votre petit avec le monde et la nature qui l’entoure. Il comprendra très vite comment fonctionne ce bel équilibre, et quelles solutions s’offrent à lui pour ne pas le perturber. Et plus tard, votre petit deviendra un adulte conscient de l’enjeu climatique… mais optimiste !

Pour encourager vos jeunes à s’engager et à passer leurs messages, accompagnez-les à la mobilisation du 22 avril !



Coordonnatrice – programmes de revégétalisation

Claire Dupuy

Biologiste de formation, passionnée de grands paysages et d’aménagement durable des centres urbains, je milite pour plus de nature en ville ! Je suis persuadée que l’homme et la nature doivent se réconcilier et mieux se connaitre pour faire face aux défis du réchauffement climatique, et que l’éducation à l’environnement est une clé d’avenir !

Voir tous les articles...


Partagez vos commentaires





Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org