Blogue et nouvelles

À ne pas manquer

les_jeunes_pour_le_futur_laura_doyle_couverture

Les jeunes Pour le futur : « Demain, nous serons encore plus ! »

10 avril 2019 | Par Laura Doyle Péan
À ne pas manquer

Le vendredi 22 mars 2019, à 13h, une vingtaine de jeunes se sont réuni.e.s devant l’Assemblée nationale de Québec, à l’occasion de la journée internationale de l’eau. Vêtu.e.s et maquillé.e.s en bleu, ces jeunes étaient présent.e.s malgré le froid dans un but précis : inciter à l’action les gouvernements face à l’urgence climatique et inspirer d’autres jeunes à prendre la parole et agir pour la protection de l’environnement. Partout à travers le monde, d’autres voix de jeunes et de moins jeunes s’élèvent également pour favoriser l’action environnementale.

les_jeunes_pour_le_futur_laura_doyle_1

À la découverte du collectif environnemental PourlefuturQC

Le collectif environnemental PourlefuturQC, formé de 30 jeunes représentant.e.s provenant de 15 différentes écoles secondaires de la grande région de Québec, est à l’origine de la mobilisation du 22 mars et souhaite inspirer d’autres jeunes à se joindre au mouvement. Chaque membre du collectif a pour mandat d’y représenter son école, et de représenter le collectif au sein de son école, où d’autres actions sont menées à l’interne. Bien que la structure soit encore en travail, le groupe compte actuellement trois porte-paroles, Célestine Uhde, Juan Poirot et William Boivin, tou.te.s trois élèves du secondaire motivé.e.s.

Une inspiration jeunesse : Greta Thunberg

Le collectif, qui s’est créé à la suite de la grève mondiale pour le climat, a été inspiré par les actions de Greta Thunberg. Cette jeune activiste suédoise de 16 ans milite depuis le 20 août 2018 devant le Riksdag (le Parlement suédois) pour exiger que le gouvernement suédois réduise ses émissions de dioxyde de carbone, tel que convenu dans l’accord de Paris. Du jour de sa rentrée en neuvième année jusqu’au 9 septembre 2018, date des élections générales, l’adolescente est allée piqueter devant le Parlement, appelant à une grève générale pour le climat. Depuis, elle y retourne chaque vendredi pour que son message soit entendu et pour que d’autres jeunes se joignent à elle. Après que son histoire ait été relatée par les médias à travers le monde, la militante s’est rendue à la COP24 pour demander à ce que les états agissent face à cette crise qu’elle considère comme « la plus grave que l’humanité ait jamais subie. » Elle s’est également exprimée publiquement lors d’événements tels que la conférence TEDx Stockholm, où elle dénonçait l’inaction des gouvernements et des citoyen.ne.s en ce qui concerne la menace climatique, et lors du Forum économique mondial de Davos, où elle s’est rendue après 32h de train pour dénoncer l’incohérence des personnalités présentes, qui s’y entretenait à propos du climat, alors qu’elles étaient venues en jet privé.

les_jeunes_pour_le_futur_laura_doyle_2

Grâce à son engagement et sa capacité à inspirer et mobiliser les forces des jeunes de partout à travers le monde, les amenant à transformer leurs craintes et leur colère en action, Greta a été nommée pour de nombreux prix et reconnaissances, dont le prix Héros de l’environnement du WWF Suède, le prix Enfants pour le Climat de la compagnie Telge Energi et la bourse d’études Fryshuset du jeune modèle de l’année. Par ailleurs, son nom a été cité par le Time Magazine parmi les 25 adolescent.e.s les plus influent.e.s au monde, et proposé par trois députés norvégiens pour le prix Nobel de la Paix, en mars.

Greta Thunberg fait bouger les choses. Et elle n’est pas seule. Suivant son exemple, des millions de jeunes à travers la planète ont fait la grève le vendredi 15 mars 2019, et sont allé.e.s manifester, prenant les rues, les trottoirs, les assemblées. D’après les chiffres de la plateforme #FridaysForFuture, plus de 1,6 million de personnes à travers les 7 continents se seraient jointes au mouvement. En tout, 2000 manifestations auraient été organisées dans 125 pays, pouvait-on lire dans un communiqué publié le 21 mars 2019.

Et au Québec ?

Au Québec, nous étions plus de 150 000 à être en grève dans les cégeps et les universités. Aîné.e.s, enfants, étudiant.e.s, travailleurs et travailleuses, provenant de milieux socioéconomiques différents, tou.te.s se sont rassemblé.e.s et ont pris les rues, l’espoir et la peur bouillant au creux de leur ventre, pour reprendre le contrôle sur leur avenir, l’avenir de leurs petits, l’avenir de leur planète. Comme disait William Boivin, un des porte-parole du collectif PourlefuturQC : « Nous voilà maintenant aujourd’hui. Et je peux t’assurer que demain, nous serons encore plus [ à nous rassembler et à poser des gestes concrets pour la protection de notre planète ]  ».

les_jeunes_pour_le_futur_laura_doyle_5

Nous rassembler parce que la force du nombre est non négligeable. Dans mon Cégep, cette force a été comprise, et c’est pourquoi nous travaillons depuis plusieurs années, avec l’aide de Barbara Genest, directrice de Quebec’ERE, à la mise en place de différentes initiatives de développement durable, et veillons à faire un travail de sensibilisation constant auprès de la communauté collégiale. Parmis les initiatives mises sur pieds, notons l’installation d’un système de compost industriel, permettant non seulement à la cafétéria de réduire sa production de déchets, mais également aux étudiant.e.s – comme moi – d’apporter leurs résidus alimentaires au Cégep pour les mettre dans le compost, plutôt que de les jeter à la poubelle; la création d’un jardin communautaire sur le toit de l’école; l’installation de ruches et la récupération de piles et de crayons usagés. Pour que de telles initiatives fonctionnent, cependant, ça prend des gens, comme vous et moi, prêts à modifier leurs habitudes de consommation et à participer, individuellement ou en famille, au mouvement.

Rejoignez-nous le lundi 22 avril, à 13h, pour le Jour de la Terre, et encerclons l’Assemblée nationale pour envoyer un message clair : Arrêtons de tourner en rond maintenant !

Et joignez-vous à moi, tous les vendredis de 13h à 15h devant l’Assemblée nationale, à Québec. Tous les détails sont sur la page Facebook PourlefuturQC !



Jeune environnementaliste - Autrice invitée

Laura Doyle Péan

Activiste, finissant.e en communication au Cégep Limoilou et récipiendaire de la bourse Loran 2019, Laura occupe le poste de DG du journal étudiant Le Phoque et s’implique au sein de nombreux comités, dont le comité environnement de son Cégep, dans le but d’inspirer d’autres jeunes à devenir des acteurs et actrices de changement et à bâtir des communautés plus ouvertes, plus inclusives et plus durables.

Voir tous les articles...


Partagez vos commentaires





Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org