Blogue et nouvelles

Aménagement urbain

le_santropol_roulant_la_communaute_au_coeur_de_lagriculture_urbaine_couverture

AGRICULTURE URBAINE : CULTIVER LA VILLE ET LES LIENS (1/4)

8 juillet 2019 | Par Sophie Turri
Aménagement urbainTrucs et astuces

Bienvenue dans notre série d’été spéciale agriculture urbaine !
De plus en plus présente au cœur des villes, les bénéfices de cette pratique ne sont plus à présenter : lutte contre l’insécurité alimentaire, création et renforcement de liens sociaux, sensibilisation et reconnexion des citadins à la nature, services écosystémiques multiples… Mais sortons la tête des livres et allons à la rencontre d’acteurs engagés, voir de plus près si le constat est le même sur le terrain !


LE SANTROPOL ROULANT : LA COMMUNAUTÉ AU COEUR DE L’AGRICULTURE URBAINE

Mardi matin, soleil de plomb, direction le Santropol Roulant au cœur du Plateau-Mont-Royal ! Je rejoins Marie-Anne, gérante de l’agriculture urbaine du Santropol, et Tess, stagiaire pour cette saison 2019, accompagnées de 4 bénévoles.

le_santropol_roulant_la_communaute_au_coeur_de_lagriculture_urbaine_1

Au programme de cette matinée : arrosage, récoltes pour la cuisine du rez-de-chaussée (bouquet de menthe et d’origan, laitues, chou kale), désherbage et nouvelles plantations (amarante et courges).

Allez, on se retrousse les manches et on démarre !

Qu’est-ce que le Santropol Roulant ?

Vous vous demandez peut-être pourquoi ma curiosité m’a mené à pousser les portes de cet organisme ? Car cet agro-socio-écosystème, comme aime le définir Marie-Anne, est unique en son genre !

En d’autres termes, le Santropol Roulant est le seul organisme communautaire au Canada qui mêle de l’urbain (le toit vert biologique sur le Plateau-Mont-Royal), du périurbain (avec une ferme à Senneville, dans l’ouest de l’île) et une popote roulante qui cuisine et livre quotidiennement des repas à des personnes en perte d’autonomie.

le_santropol_roulant_la_communaute_au_coeur_de_lagriculture_urbaine_6

À toutes ces activités, s’ajoutent des ruches sur le toit pour aider à la pollinisation des plantes et des lombricomposteurs dans la cave pour enrichir les sols cultivés. Tout est lié et se rend service, l’idée étant de recréer une petite boucle alimentaire autosuffisante.

le_santropol_roulant_la_communaute_au_coeur_de_lagriculture_urbaine_2

Et pour l’aspect social ? Et bien, il suffit d’y passer quelques instants pour se rendre compte que le Santropol est aussi un lieu d’éducation et de socialisation où différentes communautés se côtoient et évoluent ensemble, un lieu inclusif et accessible à tous. Mais j’aurais l’occasion de vous en reparler un peu plus tard !

L’agriculture urbaine au Santropol Roulant

Maintenant que l’on comprend mieux l’esprit, allons y jeter un coup d’œil !

Le Santropol Roulant utilise plusieurs techniques : des cultures hors-sols avec les jardinières à réservoirs d’eau, une petite serre pour les semis, et un toit vert.

le_santropol_roulant_la_communaute_au_coeur_de_lagriculture_urbaine_3

On y découvre une végétation luxuriante avec une trentaine de variétés de légumes, majoritairement des fines herbes et des feuillus qui serviront ensuite pour la popote roulante. Une autre part de la production est faite dans la ferme périurbaine de Senneville. Marie-Anne précise que la priorité n’est pas la production de grande quantité, l’objectif principal est avant tout l’éducation, la sensibilisation et l’expérience communautaire.

L’expérience communautaire

J’ai moi-même effectué quelques quarts de bénévolat sur ce toit vert et en cuisine, et je confirme que l’on retrouve très rapidement cet esprit de communauté. On se sent un peu comme à la maison, avec un véritable plaisir à retrouver des personnes avec lesquelles on n’aurait pas forcément échangé dans la vie de tous les jours.

le_santropol_roulant_la_communaute_au_coeur_de_lagriculture_urbaine_7

L’un des grands principes du Santropol, c’est d’être inclusif. Cela se retrouve sur le toit vert par leurs efforts pour rapprocher les générations en mettant à disposition des bacs surélevés pour que les personnes âgées puissent participer, ou encore par l’installation d’une rampe pour que les personnes à mobilité réduite y aient également accès.

Un lieu de socialisation

Marie-Anne a constaté que les bénévoles sont souvent des personnes en transition : des étudiants, entre deux emplois, des nouveaux arrivants à Montréal… à l’instar de Lenny, l’un des bénévoles du jour. Ce qui l’a amené ici ? L’envie de faire du bénévolat car nouvellement arrivé à Montréal. Et l’envie de développer sa main verte, pour l’instant inexistante, pour pouvoir reproduire un petit espace vert chez lui. Mission éducation et socialisation, check !

le_santropol_roulant_la_communaute_au_coeur_de_lagriculture_urbaine_5

Un sondage effectué auprès des bénévoles révèle que la raison principale qui les pousse à s’impliquer est de rendre service, de rencontrer de nouvelles personnes et d’avoir du plaisir. C’est donc l’aspect ludique et social qui en ressort.

Marie-Anne confirme que le Santropol est un endroit qui permet de s’ancrer : « on enracine des plantes mais je pense qu’on enracine des gens aussi ».

Se reconnecter à la nature

Le besoin de se reconnecter à la nature est également un argument qui revient souvent. Tess, originaire de Colombie britannique, m’explique justement que son attraction pour l’agriculture urbaine provient notamment de son besoin de se connecter à la nature dans un environnement urbain.

le_santropol_roulant_la_communaute_au_coeur_de_lagriculture_urbaine_4

Même chose du côté de Matt, bénévole régulier depuis 1 mois, tout droit venu de Vancouver. D’après lui, le rythme de la ville peut rapidement devenir épuisante et cette parenthèse de bénévolat est un moyen de se ressourcer.

Le Santropol, c’est une pause de verdure et de relations humaines dans la frénésie urbaine. Marie-Anne explique que ce qui l’a attiré dans l’agriculture urbaine à ses débuts au Santropol, était de reconnecter les urbains à la nature, de leur faire comprendre l’importance d’une terre saine et de réaliser le travail fou de nos fermiers. Après 3 saisons ici, elle réalise que l’agriculture urbaine est aussi un moyen de valoriser les gens, qu’ils se sentent fiers de ce qu’ils font et de développer le sentiment d’appartenir à une communauté soudée. En d’autres termes, un moyen de cultiver la ville et les liens.

le_santropol_roulant_la_communaute_au_coeur_de_lagriculture_urbaine_8

Cet article t’a donné envie de pousser la porte de cet organisme ? Rendez-vous sur leur site internet



Stratège numérique

Sophie Turri

Convaincue de l’importance de la mobilisation citoyenne et de la sensibilisation, Sophie est très engagée dans les actions locales de sa ville. Le reste du temps, vous la trouverez en train de débattre, ou le nez dans un livre (pour préparer ses prochains arguments !). Montréalaise de cœur, elle aime déambuler dans les rues et dénicher de nouveaux restaurants ou cafés cozy.

Voir tous les articles...



Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org